Publié le 10 Novembre 2013

Malgré le succès trèèèèèès relatif de cette fête en France, vous savez probablement que nos amis américains du Nord fêtent Halloween (ou l'Halloween chez les Québécois) le 31 octobre.

Quelques semaines avant, on voit donc fleurir citrouilles, toiles d'araignées, morceaux de cadavres et costumes sexistes.

Je ne pouvais bien sûr pas manquer une occasion pareille de me déguiser ! J'ai donc profité le plus possible de cette fête, avec soirée Halloween dans un parc d'attraction, concours de déguisements au boulot et, évidemment, promenade dans Mountain View pour voir les décorations. J'ai été surprise de constater qu'il y avait en fin de compte assez peu de maisons décorées (je dirais environ 10 %), mais j'ai eu plaisir à voir la diversité des décorations. Maintenant, à vous de juger !

Les subtiles : un peu d'automne et une petite touche d'Halloween par-ci, par-là.
Les subtiles : un peu d'automne et une petite touche d'Halloween par-ci, par-là.Les subtiles : un peu d'automne et une petite touche d'Halloween par-ci, par-là.Les subtiles : un peu d'automne et une petite touche d'Halloween par-ci, par-là.
Les subtiles : un peu d'automne et une petite touche d'Halloween par-ci, par-là.Les subtiles : un peu d'automne et une petite touche d'Halloween par-ci, par-là.Les subtiles : un peu d'automne et une petite touche d'Halloween par-ci, par-là.

Les subtiles : un peu d'automne et une petite touche d'Halloween par-ci, par-là.

Les hors-sujet : euh, ils ont vraiment une drôle de tête tes zombies...Les hors-sujet : euh, ils ont vraiment une drôle de tête tes zombies...

Les hors-sujet : euh, ils ont vraiment une drôle de tête tes zombies...

Les démonstratives : certaines personnes aiment vraiment, vraiment, vraiment beaucoup Halloween.Les démonstratives : certaines personnes aiment vraiment, vraiment, vraiment beaucoup Halloween.Les démonstratives : certaines personnes aiment vraiment, vraiment, vraiment beaucoup Halloween.
Les démonstratives : certaines personnes aiment vraiment, vraiment, vraiment beaucoup Halloween.Les démonstratives : certaines personnes aiment vraiment, vraiment, vraiment beaucoup Halloween.
Les démonstratives : certaines personnes aiment vraiment, vraiment, vraiment beaucoup Halloween.Les démonstratives : certaines personnes aiment vraiment, vraiment, vraiment beaucoup Halloween.Les démonstratives : certaines personnes aiment vraiment, vraiment, vraiment beaucoup Halloween.

Les démonstratives : certaines personnes aiment vraiment, vraiment, vraiment beaucoup Halloween.

Mes préférées : sans surprise, celles qui ont un petit truc en plus, qui n'ont pas l'air de sortir d'une boîte. Décorations personnalisées donc, voire faites maison (Dites les enfants, si on se faisait une activité zombies en rouleau de sopalin ?)Mes préférées : sans surprise, celles qui ont un petit truc en plus, qui n'ont pas l'air de sortir d'une boîte. Décorations personnalisées donc, voire faites maison (Dites les enfants, si on se faisait une activité zombies en rouleau de sopalin ?)Mes préférées : sans surprise, celles qui ont un petit truc en plus, qui n'ont pas l'air de sortir d'une boîte. Décorations personnalisées donc, voire faites maison (Dites les enfants, si on se faisait une activité zombies en rouleau de sopalin ?)
Mes préférées : sans surprise, celles qui ont un petit truc en plus, qui n'ont pas l'air de sortir d'une boîte. Décorations personnalisées donc, voire faites maison (Dites les enfants, si on se faisait une activité zombies en rouleau de sopalin ?)Mes préférées : sans surprise, celles qui ont un petit truc en plus, qui n'ont pas l'air de sortir d'une boîte. Décorations personnalisées donc, voire faites maison (Dites les enfants, si on se faisait une activité zombies en rouleau de sopalin ?)Mes préférées : sans surprise, celles qui ont un petit truc en plus, qui n'ont pas l'air de sortir d'une boîte. Décorations personnalisées donc, voire faites maison (Dites les enfants, si on se faisait une activité zombies en rouleau de sopalin ?)
Mes préférées : sans surprise, celles qui ont un petit truc en plus, qui n'ont pas l'air de sortir d'une boîte. Décorations personnalisées donc, voire faites maison (Dites les enfants, si on se faisait une activité zombies en rouleau de sopalin ?)Mes préférées : sans surprise, celles qui ont un petit truc en plus, qui n'ont pas l'air de sortir d'une boîte. Décorations personnalisées donc, voire faites maison (Dites les enfants, si on se faisait une activité zombies en rouleau de sopalin ?)

Mes préférées : sans surprise, celles qui ont un petit truc en plus, qui n'ont pas l'air de sortir d'une boîte. Décorations personnalisées donc, voire faites maison (Dites les enfants, si on se faisait une activité zombies en rouleau de sopalin ?)

Et tout le monde s'y met : entreprises, cabinets d'architectes, agences de traduction... même les voitures sont décorées (enfin, surtout celle de Beetlejuice).Et tout le monde s'y met : entreprises, cabinets d'architectes, agences de traduction... même les voitures sont décorées (enfin, surtout celle de Beetlejuice).
Et tout le monde s'y met : entreprises, cabinets d'architectes, agences de traduction... même les voitures sont décorées (enfin, surtout celle de Beetlejuice).Et tout le monde s'y met : entreprises, cabinets d'architectes, agences de traduction... même les voitures sont décorées (enfin, surtout celle de Beetlejuice).

Et tout le monde s'y met : entreprises, cabinets d'architectes, agences de traduction... même les voitures sont décorées (enfin, surtout celle de Beetlejuice).

Autant dans le tramway je me suis sentie un peu seule, autant au bureau, beaucoup moins... Moralité d'Halloween : pour les plus beaux costumes, choisir un truc mort ou diabolique.Autant dans le tramway je me suis sentie un peu seule, autant au bureau, beaucoup moins... Moralité d'Halloween : pour les plus beaux costumes, choisir un truc mort ou diabolique.
Autant dans le tramway je me suis sentie un peu seule, autant au bureau, beaucoup moins... Moralité d'Halloween : pour les plus beaux costumes, choisir un truc mort ou diabolique.Autant dans le tramway je me suis sentie un peu seule, autant au bureau, beaucoup moins... Moralité d'Halloween : pour les plus beaux costumes, choisir un truc mort ou diabolique.Autant dans le tramway je me suis sentie un peu seule, autant au bureau, beaucoup moins... Moralité d'Halloween : pour les plus beaux costumes, choisir un truc mort ou diabolique.
Autant dans le tramway je me suis sentie un peu seule, autant au bureau, beaucoup moins... Moralité d'Halloween : pour les plus beaux costumes, choisir un truc mort ou diabolique.Autant dans le tramway je me suis sentie un peu seule, autant au bureau, beaucoup moins... Moralité d'Halloween : pour les plus beaux costumes, choisir un truc mort ou diabolique.
Autant dans le tramway je me suis sentie un peu seule, autant au bureau, beaucoup moins... Moralité d'Halloween : pour les plus beaux costumes, choisir un truc mort ou diabolique.Autant dans le tramway je me suis sentie un peu seule, autant au bureau, beaucoup moins... Moralité d'Halloween : pour les plus beaux costumes, choisir un truc mort ou diabolique.Autant dans le tramway je me suis sentie un peu seule, autant au bureau, beaucoup moins... Moralité d'Halloween : pour les plus beaux costumes, choisir un truc mort ou diabolique.

Autant dans le tramway je me suis sentie un peu seule, autant au bureau, beaucoup moins... Moralité d'Halloween : pour les plus beaux costumes, choisir un truc mort ou diabolique.

Voir les commentaires

Rédigé par Lucie

Publié le 28 Octobre 2013

Ça y est, c'est officiel, c'est aussi l'automne en Californie. Le temps s'était rafraîchi depuis fin septembre, mais cela se sentait surtout le matin et le soir, en journée il faisait encore facilement 25, souvent plus.

Mais à l'occasion d'une promenade/chasse aux décorations d'Halloween (à venir dans un prochain article), j'ai vraiment eu le temps de me rendre compte que l'automne était arrivé : tapis de feuilles au sol, camaïeu de rouges et oranges aux branches, odeur de bois et de feuilles même en ville, des nuages, du vent et en passant au détour d'une rue, le parfum d'un feu de bois. Il ne manquait que la grillée de châtaignes pour se sentir chez soi !

C'est aussi l'occasion de remarquer, encore une fois, que les arbres plantés dans les rues ou les jardins l'ont été de manière à mettre les paysages en valeur en toute saison. Dans une même rue, vous trouverez forcément des arbres en fleurs à partir de mars, d'autres en fleurs plus tard et d'autres arborant couleurs vives et contrastées en automne. En plus, comme vous pourrez le voir dans les photos, les fleurs sont omniprésentes de mars à... suspense, parce qu'il y en a encore : des roses, du laurier rose, des iris, des lys, des plantes grimpantes.

Mountain View en habits d'automneMountain View en habits d'automne
Mountain View en habits d'automneMountain View en habits d'automne
Mountain View en habits d'automneMountain View en habits d'automne

La décoration des maisons, ici, suit le cours des saisons. La couronne qui vous accueille à la porte d'entrée, les pochoirs sur les fenêtres, sont assortis aux couleurs de la saison. La couleur phare de l'automne, c'est donc l'orange. Pas la couleur falote que vous voyez dans les forêts d'Île-de-France, non, non. Dois-je vous rappeler qu'ici, il ne pleut pas ? Pas d'immonde bouillie de feuilles au bord de la route, mais des couleurs éclatantes, du jaune, de l'orange, du rouge ! Bon, ne nous enflammons pas trop quand même, il n'y a pas de feuilles au bord des routes parce que les gars passent toutes les semaines avec leur soufflette qui pue l'essence.

Toujours est-il qu'en cherchant des maisons halloweenesques, j'ai aussi vu pas mal de maisons décorées pour l'automne, sans morceau de personne morte dedans. La citrouille, non creusée donc, semble un élément indispensable. Elle est rarement seule et est en général accompagnée de végétaux séchés. Une fois que vous êtes partis sur cette association d'orange et de beige, le reste est à la discrétion du décorateur ou de la décoratrice.

Certaines maisons, enfin, ont choisi de mélanger automne et Halloween, mais elles feront partie d'une rubrique dans l'article sur le sujet, justement.

Maisons, magasins, restaurants, tout le monde se met à l'heure d'automne.
Maisons, magasins, restaurants, tout le monde se met à l'heure d'automne.Maisons, magasins, restaurants, tout le monde se met à l'heure d'automne.
Maisons, magasins, restaurants, tout le monde se met à l'heure d'automne.Maisons, magasins, restaurants, tout le monde se met à l'heure d'automne.

Maisons, magasins, restaurants, tout le monde se met à l'heure d'automne.

Voir les commentaires

Rédigé par Lucie

Publié le 13 Octobre 2013

On m'a fait remarquer récemment que mes articles se faisaient rares... J'ai un certain nombre de (centaines de) photos stockées sur mon ordi, mais c'est vrai que je découvre moins de choses maintenant. On s'habitue à tout, même aux palmiers et aux colibris !

Je profite donc de la visite récente de ma sœurette et de mes amis Benoit et Marion pour refaire un petit tour de photos, en commençant par San Francisco. Parce que la ville change quand même un peu sous le soleil ou la brume, ou selon le sens dans lequel on la parcourt.

Avec Marion, nous avons eu un temps digne de San Francisco : brume le matin, jusqu'à midi environ, grand soleil l'après-midi et à nouveau brume à partir de 17h. Nous avons vu les principaux sites touristiques, Chinatown, Union Square, North Beach (quartier italien), le front de mer (avec un spectacle de jonglage-comédie pirate à Pier 39), des lions de mer, Lombard Street (la rue tordue), les tramways. Nous nous sommes aussi promenées dans Haight-Ashbury, où nous avons passé la nuit.

Sœurette à ChinatownSœurette à ChinatownSœurette à Chinatown
Sœurette à ChinatownSœurette à ChinatownSœurette à Chinatown

Sœurette à Chinatown

Autour de Lombard Street, la rue la plus tordue au monde. Après, descente sur le front de mer.Autour de Lombard Street, la rue la plus tordue au monde. Après, descente sur le front de mer.Autour de Lombard Street, la rue la plus tordue au monde. Après, descente sur le front de mer.
Autour de Lombard Street, la rue la plus tordue au monde. Après, descente sur le front de mer.Autour de Lombard Street, la rue la plus tordue au monde. Après, descente sur le front de mer.Autour de Lombard Street, la rue la plus tordue au monde. Après, descente sur le front de mer.

Autour de Lombard Street, la rue la plus tordue au monde. Après, descente sur le front de mer.

Alcatraz, Ionion, des bâteaux... La Coit Tower depuis le port et un pont vaguement connu.Alcatraz, Ionion, des bâteaux... La Coit Tower depuis le port et un pont vaguement connu.Alcatraz, Ionion, des bâteaux... La Coit Tower depuis le port et un pont vaguement connu.
Alcatraz, Ionion, des bâteaux... La Coit Tower depuis le port et un pont vaguement connu.Alcatraz, Ionion, des bâteaux... La Coit Tower depuis le port et un pont vaguement connu.Alcatraz, Ionion, des bâteaux... La Coit Tower depuis le port et un pont vaguement connu.

Alcatraz, Ionion, des bâteaux... La Coit Tower depuis le port et un pont vaguement connu.

La ville en tramway (avec une Ionion dedans) et notre hôtel, le Red Victorian, à Haight Ashbury, quartier hippie plein de jolies maisons. Et un peu plus bas, les Painted Ladies avec le centre d'affaires en arrière-plan.La ville en tramway (avec une Ionion dedans) et notre hôtel, le Red Victorian, à Haight Ashbury, quartier hippie plein de jolies maisons. Et un peu plus bas, les Painted Ladies avec le centre d'affaires en arrière-plan.La ville en tramway (avec une Ionion dedans) et notre hôtel, le Red Victorian, à Haight Ashbury, quartier hippie plein de jolies maisons. Et un peu plus bas, les Painted Ladies avec le centre d'affaires en arrière-plan.
La ville en tramway (avec une Ionion dedans) et notre hôtel, le Red Victorian, à Haight Ashbury, quartier hippie plein de jolies maisons. Et un peu plus bas, les Painted Ladies avec le centre d'affaires en arrière-plan.La ville en tramway (avec une Ionion dedans) et notre hôtel, le Red Victorian, à Haight Ashbury, quartier hippie plein de jolies maisons. Et un peu plus bas, les Painted Ladies avec le centre d'affaires en arrière-plan.La ville en tramway (avec une Ionion dedans) et notre hôtel, le Red Victorian, à Haight Ashbury, quartier hippie plein de jolies maisons. Et un peu plus bas, les Painted Ladies avec le centre d'affaires en arrière-plan.
La ville en tramway (avec une Ionion dedans) et notre hôtel, le Red Victorian, à Haight Ashbury, quartier hippie plein de jolies maisons. Et un peu plus bas, les Painted Ladies avec le centre d'affaires en arrière-plan.La ville en tramway (avec une Ionion dedans) et notre hôtel, le Red Victorian, à Haight Ashbury, quartier hippie plein de jolies maisons. Et un peu plus bas, les Painted Ladies avec le centre d'affaires en arrière-plan.La ville en tramway (avec une Ionion dedans) et notre hôtel, le Red Victorian, à Haight Ashbury, quartier hippie plein de jolies maisons. Et un peu plus bas, les Painted Ladies avec le centre d'affaires en arrière-plan.

La ville en tramway (avec une Ionion dedans) et notre hôtel, le Red Victorian, à Haight Ashbury, quartier hippie plein de jolies maisons. Et un peu plus bas, les Painted Ladies avec le centre d'affaires en arrière-plan.

Avec Benoit et Marion, nous avons refait à peu près le même parcours de départ, mais comme nous ne sommes pas passés par le Castro ou Haight-Ashbury (et que nous ne nous sommes pas perdus dans le parc du Presidio), nous avons pu passer une bonne demi-journée autour du pont rouge (n'est-ce pas Benoit), avec quelques centaines de photos à la clé.

Pour eux, le soleil était au rendez-vous toute la journée, nous en avons donc bien profité.

Le pont, vue sur la ville depuis le pont, les dessous du pont, pique-nique devant le pont. En prime, exposition d'art contemporain et Baker Beach, côté pont et côté coucher de soleil (avec vol de pélicans).Le pont, vue sur la ville depuis le pont, les dessous du pont, pique-nique devant le pont. En prime, exposition d'art contemporain et Baker Beach, côté pont et côté coucher de soleil (avec vol de pélicans).Le pont, vue sur la ville depuis le pont, les dessous du pont, pique-nique devant le pont. En prime, exposition d'art contemporain et Baker Beach, côté pont et côté coucher de soleil (avec vol de pélicans).
Le pont, vue sur la ville depuis le pont, les dessous du pont, pique-nique devant le pont. En prime, exposition d'art contemporain et Baker Beach, côté pont et côté coucher de soleil (avec vol de pélicans).Le pont, vue sur la ville depuis le pont, les dessous du pont, pique-nique devant le pont. En prime, exposition d'art contemporain et Baker Beach, côté pont et côté coucher de soleil (avec vol de pélicans).Le pont, vue sur la ville depuis le pont, les dessous du pont, pique-nique devant le pont. En prime, exposition d'art contemporain et Baker Beach, côté pont et côté coucher de soleil (avec vol de pélicans).
Le pont, vue sur la ville depuis le pont, les dessous du pont, pique-nique devant le pont. En prime, exposition d'art contemporain et Baker Beach, côté pont et côté coucher de soleil (avec vol de pélicans).Le pont, vue sur la ville depuis le pont, les dessous du pont, pique-nique devant le pont. En prime, exposition d'art contemporain et Baker Beach, côté pont et côté coucher de soleil (avec vol de pélicans).Le pont, vue sur la ville depuis le pont, les dessous du pont, pique-nique devant le pont. En prime, exposition d'art contemporain et Baker Beach, côté pont et côté coucher de soleil (avec vol de pélicans).

Le pont, vue sur la ville depuis le pont, les dessous du pont, pique-nique devant le pont. En prime, exposition d'art contemporain et Baker Beach, côté pont et côté coucher de soleil (avec vol de pélicans).

Pour conclure, j'ai été absolument ravie d'avoir ces deux visites en septembre et de pouvoir ainsi montrer les atouts et atours de cette superbe ville.

Voir les commentaires

Publié le 2 Septembre 2013

Les villes dont je parle, Mountain View, Santa Clara, Livermore, sont toutes situées dans la baie de San Francisco, ou San Francisco Bay Area.

Comptant quelques Indiens d'Amérique, puis un certain nombre de colons espagnols, la zone commence vraiment à être peuplée au milieu du XIXe siècle, au moment de la ruée vers l'or, et donc vers l'Ouest. Cependant, à part quelques grandes villes, la région ne se développe vraiment qu'à partir des années 1950. Aujourd'hui, l'ensemble de la baie est encore peuplé de manière relativement inégale, les principaux points étant San Francisco à l'ouest (tout joli et peuplé de gentils hippies qui aiment les plantes et les animaux), Oakland à l'est (tout moche avec son port et peuplé de méchants criminels pas beaux, 131 meurtres en 2012, fusillades en plein jour dans les rues) et la Silicon Valley au sud (et remontant vers l'ouest et l'est, peuplée de geeks) {et non, aucun cliché dans ces lignes, je ne vois pas ce que vous voulez dire...}

Carte et différents visages de la Baie : brumes et palmiers dans les marécages, eau bleue ou orange.Carte et différents visages de la Baie : brumes et palmiers dans les marécages, eau bleue ou orange.Carte et différents visages de la Baie : brumes et palmiers dans les marécages, eau bleue ou orange.
Carte et différents visages de la Baie : brumes et palmiers dans les marécages, eau bleue ou orange.Carte et différents visages de la Baie : brumes et palmiers dans les marécages, eau bleue ou orange.

Carte et différents visages de la Baie : brumes et palmiers dans les marécages, eau bleue ou orange.

Dans les années 60-70, les promoteurs immobiliers cherchaient des terrains à construire. Qui plus est, les inquiétudes sanitaires se multipliaient alors que la baie servait de décharge à ciel ouvert. Un projet un peu fou a donc vu le jour, qui servait ces deux intérêts : pourquoi ne pas combler totalement la baie ? Ainsi, les immondices et les marécages seraient assainis et de nouvelles terres constructibles verraient le jour. Heureusement, des associations en faveur de la préservation ont réussi à contrer ce projet et à mettre en place un programme de protection de la baie, de sa faune et de sa flore.

Ainsi, si je vais me promener à Santa Clara, à environ un quart d'heure de mon boulot, voilà ce sur quoi je tombe.

En suivant le cours d'eau, en passant sous la route, on arrive sur le chemin San Tomas Aquino/Saratoga, plein de couleurs, de surprises animales et d'un autre type aussi... La Silicon Valley, c'est aussi ça : des géants mondiaux au milieu de nulle part.En suivant le cours d'eau, en passant sous la route, on arrive sur le chemin San Tomas Aquino/Saratoga, plein de couleurs, de surprises animales et d'un autre type aussi... La Silicon Valley, c'est aussi ça : des géants mondiaux au milieu de nulle part.
En suivant le cours d'eau, en passant sous la route, on arrive sur le chemin San Tomas Aquino/Saratoga, plein de couleurs, de surprises animales et d'un autre type aussi... La Silicon Valley, c'est aussi ça : des géants mondiaux au milieu de nulle part.En suivant le cours d'eau, en passant sous la route, on arrive sur le chemin San Tomas Aquino/Saratoga, plein de couleurs, de surprises animales et d'un autre type aussi... La Silicon Valley, c'est aussi ça : des géants mondiaux au milieu de nulle part.En suivant le cours d'eau, en passant sous la route, on arrive sur le chemin San Tomas Aquino/Saratoga, plein de couleurs, de surprises animales et d'un autre type aussi... La Silicon Valley, c'est aussi ça : des géants mondiaux au milieu de nulle part.
En suivant le cours d'eau, en passant sous la route, on arrive sur le chemin San Tomas Aquino/Saratoga, plein de couleurs, de surprises animales et d'un autre type aussi... La Silicon Valley, c'est aussi ça : des géants mondiaux au milieu de nulle part.En suivant le cours d'eau, en passant sous la route, on arrive sur le chemin San Tomas Aquino/Saratoga, plein de couleurs, de surprises animales et d'un autre type aussi... La Silicon Valley, c'est aussi ça : des géants mondiaux au milieu de nulle part.
En suivant le cours d'eau, en passant sous la route, on arrive sur le chemin San Tomas Aquino/Saratoga, plein de couleurs, de surprises animales et d'un autre type aussi... La Silicon Valley, c'est aussi ça : des géants mondiaux au milieu de nulle part.En suivant le cours d'eau, en passant sous la route, on arrive sur le chemin San Tomas Aquino/Saratoga, plein de couleurs, de surprises animales et d'un autre type aussi... La Silicon Valley, c'est aussi ça : des géants mondiaux au milieu de nulle part.

En suivant le cours d'eau, en passant sous la route, on arrive sur le chemin San Tomas Aquino/Saratoga, plein de couleurs, de surprises animales et d'un autre type aussi... La Silicon Valley, c'est aussi ça : des géants mondiaux au milieu de nulle part.

Voir les commentaires

Rédigé par Lucie

Publié le 26 Août 2013

Donc, le programme de samedi, c'était kayak. Kayaaaaaaaak! Oui, j'étais vraiment très excitée par ma première sortie en kayak....

Avec mes collègues Clémence et Houda, et Mark et Maiya, copain et amie d'Houda, nous sommes allés à Elkhorn Slough, un bras de mer + marais dans la baie de Monterey.

Première surprise : le kayak, c'est facile. Un petit coup de bras à droite, un petit coup de bras à gauche, un coup de bras à droite, etc. Chacun est libre de régler son rythme, vitesse tranquille pour observer les animaux (voir plus bas) ou un bon coup de collier pour essayer de rattraper les autres. En plus, pas vraiment fatigant : les bras, les épaules et les abdos travaillent (on engage le "core", comme ils disent ici, impossible de comprendre ce que ça définit exactement). En théorie, les lombaires ne travaillent pas, mais ça c'est déjà plus dur à accomplir. Presque pas de courbatures !

Kayaaaaak !
Kayaaaaak !Kayaaaaak !
Kayaaaaak !Kayaaaaak !

Deuxième surprise : la nature. Elkhorn Slough étant donc sur la côte, nous avons eu un temps côtier : brume de mer, vent, vagues et coups de soleil. Donc mer, marée, marais, centrale électrique (ah non ? c'est pas la nature, ça ?).

Mais surtout, le truc absolument dingue, ce sont les animaux : vol plané de pélicans au ras de l'eau et à deux mètres du kayak, oiseaux marins de toute sorte, loutres de mer (trop mignonnes), méduses et phoques. On est censé ne pas s'approcher à moins de 30 mètres des animaux, mais ils n'ont pas l'air au courant, comme le phoque ci-dessous ou celui qui nous a jeté un regard en coin et a soufflé, du genre "si vous croyez être mes premiers touristes, vous vous mettez la nageoire dans l'oeil..."

Kayaaaaak !Kayaaaaak !Kayaaaaak !
Kayaaaaak !Kayaaaaak !
Kayaaaaak !Kayaaaaak !

Bien sûr, malgré tout mon équipement et la crème solaire, j'ai quand même réussi à prendre des coups de soleil à la racine des cheveux et sur le dos des mains. Si, c'est possible.

Voir les commentaires

Rédigé par Lucie

Publié le 22 Juillet 2013

Shakespeare au milieu des vignes, une Place royale, un temple inca, la scientologie avec pignon sur rue et la plus grande guirlande d'ail au monde à The Stinking Rose (restaurant à base d'ail). La soupe spécial baseball et Amitabh qui fait de la pub.Shakespeare au milieu des vignes, une Place royale, un temple inca, la scientologie avec pignon sur rue et la plus grande guirlande d'ail au monde à The Stinking Rose (restaurant à base d'ail). La soupe spécial baseball et Amitabh qui fait de la pub.
Shakespeare au milieu des vignes, une Place royale, un temple inca, la scientologie avec pignon sur rue et la plus grande guirlande d'ail au monde à The Stinking Rose (restaurant à base d'ail). La soupe spécial baseball et Amitabh qui fait de la pub.Shakespeare au milieu des vignes, une Place royale, un temple inca, la scientologie avec pignon sur rue et la plus grande guirlande d'ail au monde à The Stinking Rose (restaurant à base d'ail). La soupe spécial baseball et Amitabh qui fait de la pub.
Shakespeare au milieu des vignes, une Place royale, un temple inca, la scientologie avec pignon sur rue et la plus grande guirlande d'ail au monde à The Stinking Rose (restaurant à base d'ail). La soupe spécial baseball et Amitabh qui fait de la pub.Shakespeare au milieu des vignes, une Place royale, un temple inca, la scientologie avec pignon sur rue et la plus grande guirlande d'ail au monde à The Stinking Rose (restaurant à base d'ail). La soupe spécial baseball et Amitabh qui fait de la pub.
Shakespeare au milieu des vignes, une Place royale, un temple inca, la scientologie avec pignon sur rue et la plus grande guirlande d'ail au monde à The Stinking Rose (restaurant à base d'ail). La soupe spécial baseball et Amitabh qui fait de la pub.Shakespeare au milieu des vignes, une Place royale, un temple inca, la scientologie avec pignon sur rue et la plus grande guirlande d'ail au monde à The Stinking Rose (restaurant à base d'ail). La soupe spécial baseball et Amitabh qui fait de la pub.

Shakespeare au milieu des vignes, une Place royale, un temple inca, la scientologie avec pignon sur rue et la plus grande guirlande d'ail au monde à The Stinking Rose (restaurant à base d'ail). La soupe spécial baseball et Amitabh qui fait de la pub.

Et un petit tour à Mountain View : des boîtes aux lettres, la voiture d'un de mes voisins, un panneau anti-crottes, moi-même dans une cabine d'essayage et un de mes coups de soleil du kayak.Et un petit tour à Mountain View : des boîtes aux lettres, la voiture d'un de mes voisins, un panneau anti-crottes, moi-même dans une cabine d'essayage et un de mes coups de soleil du kayak.Et un petit tour à Mountain View : des boîtes aux lettres, la voiture d'un de mes voisins, un panneau anti-crottes, moi-même dans une cabine d'essayage et un de mes coups de soleil du kayak.
Et un petit tour à Mountain View : des boîtes aux lettres, la voiture d'un de mes voisins, un panneau anti-crottes, moi-même dans une cabine d'essayage et un de mes coups de soleil du kayak.Et un petit tour à Mountain View : des boîtes aux lettres, la voiture d'un de mes voisins, un panneau anti-crottes, moi-même dans une cabine d'essayage et un de mes coups de soleil du kayak.Et un petit tour à Mountain View : des boîtes aux lettres, la voiture d'un de mes voisins, un panneau anti-crottes, moi-même dans une cabine d'essayage et un de mes coups de soleil du kayak.

Et un petit tour à Mountain View : des boîtes aux lettres, la voiture d'un de mes voisins, un panneau anti-crottes, moi-même dans une cabine d'essayage et un de mes coups de soleil du kayak.

Voir les commentaires

Publié le 20 Juillet 2013

Le 4 juillet, les Etats-Unis fêtent leur évènement fondateur : la déclaration d'indépendance de 1776. Pour l'occasion, la journée est fériée et beaucoup de villes combinent parade et feu d'artifice.

Alors on profite de l'occasion, hein, ce n'est pas tous les jours fête! C'était férié pour moi aussi : selon le droit du travail californien, le nombre de jours fériés accordés aux employés est à la discrétion de la boîte. Mais parmi les jours qui sont systématiquement accordés, on compte le 4 juillet et Thanksgiving. Il est assez courant que les jours fériés soient flottants, c'est-à-dire liés à un emplacement dans le mois plutôt qu'une date fixe, comme le lundi de la quatrième de tel mois.

Comme je trouvais ça dommage de rester chez moi à faire la grasse mat' et à profiter de la piscine (ahahah!), je me suis levée tôt et je suis allée voir la parade Rose, White & Blue à San Jose. Parade traditionnelle de la ville, elle rassemble associations du coin, écoles, élus locaux et commerçants. Un candidat au Congrès en Oncle Sam assis dans une barque égyptienne à côté de sa femme Cléopâtre, des folles du roller, une compagnie de théâtre, des voitures à la pelle, un salon de coiffure/tatouage années 40, l'Armée du salut, Miss San Jose Pride 2012, diverses associations religieuses... Autant vous dire que ça valait le coup d'oeil!

Evidemment, la tenue de rigueur était le rouge-blanc-bleu.

Une des "petites" maisons bordant l'avenue, une petite carriole, les cornemuses du shérif, l'orchestre... et son chef, le candidat au congrès, une troupe de théâtre, un troupe de danse sikh, le meilleur imitateur d'Elvis du coin et le groupes des gentilles dames en costume qui boivent du thé.Une des "petites" maisons bordant l'avenue, une petite carriole, les cornemuses du shérif, l'orchestre... et son chef, le candidat au congrès, une troupe de théâtre, un troupe de danse sikh, le meilleur imitateur d'Elvis du coin et le groupes des gentilles dames en costume qui boivent du thé.Une des "petites" maisons bordant l'avenue, une petite carriole, les cornemuses du shérif, l'orchestre... et son chef, le candidat au congrès, une troupe de théâtre, un troupe de danse sikh, le meilleur imitateur d'Elvis du coin et le groupes des gentilles dames en costume qui boivent du thé.Une des "petites" maisons bordant l'avenue, une petite carriole, les cornemuses du shérif, l'orchestre... et son chef, le candidat au congrès, une troupe de théâtre, un troupe de danse sikh, le meilleur imitateur d'Elvis du coin et le groupes des gentilles dames en costume qui boivent du thé.Une des "petites" maisons bordant l'avenue, une petite carriole, les cornemuses du shérif, l'orchestre... et son chef, le candidat au congrès, une troupe de théâtre, un troupe de danse sikh, le meilleur imitateur d'Elvis du coin et le groupes des gentilles dames en costume qui boivent du thé.Une des "petites" maisons bordant l'avenue, une petite carriole, les cornemuses du shérif, l'orchestre... et son chef, le candidat au congrès, une troupe de théâtre, un troupe de danse sikh, le meilleur imitateur d'Elvis du coin et le groupes des gentilles dames en costume qui boivent du thé.Une des "petites" maisons bordant l'avenue, une petite carriole, les cornemuses du shérif, l'orchestre... et son chef, le candidat au congrès, une troupe de théâtre, un troupe de danse sikh, le meilleur imitateur d'Elvis du coin et le groupes des gentilles dames en costume qui boivent du thé.Une des "petites" maisons bordant l'avenue, une petite carriole, les cornemuses du shérif, l'orchestre... et son chef, le candidat au congrès, une troupe de théâtre, un troupe de danse sikh, le meilleur imitateur d'Elvis du coin et le groupes des gentilles dames en costume qui boivent du thé.Une des "petites" maisons bordant l'avenue, une petite carriole, les cornemuses du shérif, l'orchestre... et son chef, le candidat au congrès, une troupe de théâtre, un troupe de danse sikh, le meilleur imitateur d'Elvis du coin et le groupes des gentilles dames en costume qui boivent du thé.Une des "petites" maisons bordant l'avenue, une petite carriole, les cornemuses du shérif, l'orchestre... et son chef, le candidat au congrès, une troupe de théâtre, un troupe de danse sikh, le meilleur imitateur d'Elvis du coin et le groupes des gentilles dames en costume qui boivent du thé.Une des "petites" maisons bordant l'avenue, une petite carriole, les cornemuses du shérif, l'orchestre... et son chef, le candidat au congrès, une troupe de théâtre, un troupe de danse sikh, le meilleur imitateur d'Elvis du coin et le groupes des gentilles dames en costume qui boivent du thé.Une des "petites" maisons bordant l'avenue, une petite carriole, les cornemuses du shérif, l'orchestre... et son chef, le candidat au congrès, une troupe de théâtre, un troupe de danse sikh, le meilleur imitateur d'Elvis du coin et le groupes des gentilles dames en costume qui boivent du thé.

Une des "petites" maisons bordant l'avenue, une petite carriole, les cornemuses du shérif, l'orchestre... et son chef, le candidat au congrès, une troupe de théâtre, un troupe de danse sikh, le meilleur imitateur d'Elvis du coin et le groupes des gentilles dames en costume qui boivent du thé.

Et les voitures! Les belles américaines ! Et autres camions, carrioles, vélos... Pour info, les trois dernières sont des voitures électriques, précédées d'une moto hybride faite maison!Et les voitures! Les belles américaines ! Et autres camions, carrioles, vélos... Pour info, les trois dernières sont des voitures électriques, précédées d'une moto hybride faite maison!Et les voitures! Les belles américaines ! Et autres camions, carrioles, vélos... Pour info, les trois dernières sont des voitures électriques, précédées d'une moto hybride faite maison!Et les voitures! Les belles américaines ! Et autres camions, carrioles, vélos... Pour info, les trois dernières sont des voitures électriques, précédées d'une moto hybride faite maison!Et les voitures! Les belles américaines ! Et autres camions, carrioles, vélos... Pour info, les trois dernières sont des voitures électriques, précédées d'une moto hybride faite maison!Et les voitures! Les belles américaines ! Et autres camions, carrioles, vélos... Pour info, les trois dernières sont des voitures électriques, précédées d'une moto hybride faite maison!Et les voitures! Les belles américaines ! Et autres camions, carrioles, vélos... Pour info, les trois dernières sont des voitures électriques, précédées d'une moto hybride faite maison!Et les voitures! Les belles américaines ! Et autres camions, carrioles, vélos... Pour info, les trois dernières sont des voitures électriques, précédées d'une moto hybride faite maison!Et les voitures! Les belles américaines ! Et autres camions, carrioles, vélos... Pour info, les trois dernières sont des voitures électriques, précédées d'une moto hybride faite maison!Et les voitures! Les belles américaines ! Et autres camions, carrioles, vélos... Pour info, les trois dernières sont des voitures électriques, précédées d'une moto hybride faite maison!Et les voitures! Les belles américaines ! Et autres camions, carrioles, vélos... Pour info, les trois dernières sont des voitures électriques, précédées d'une moto hybride faite maison!Et les voitures! Les belles américaines ! Et autres camions, carrioles, vélos... Pour info, les trois dernières sont des voitures électriques, précédées d'une moto hybride faite maison!Et les voitures! Les belles américaines ! Et autres camions, carrioles, vélos... Pour info, les trois dernières sont des voitures électriques, précédées d'une moto hybride faite maison!Et les voitures! Les belles américaines ! Et autres camions, carrioles, vélos... Pour info, les trois dernières sont des voitures électriques, précédées d'une moto hybride faite maison!

Et les voitures! Les belles américaines ! Et autres camions, carrioles, vélos... Pour info, les trois dernières sont des voitures électriques, précédées d'une moto hybride faite maison!

Pendant que j'étais dans le coin, je suis allée faire un tour à la roseraie de San Jose, qui donne d'ailleurs son nom à la parade. Le site est magnifique et, du fait de la chaleur, l'air sentait littéralement la rose à deux pâtés de maison.

La roseraie, écrasée de soleil.La roseraie, écrasée de soleil.
La roseraie, écrasée de soleil.La roseraie, écrasée de soleil.La roseraie, écrasée de soleil.

La roseraie, écrasée de soleil.

Sur la route de la roseraie, j'ai cru halluciner, j'ai pensé à la chaleur, à la déshydratation... Regardez les photos ci-dessous et dites-moi, ne se croirait-on pas au milieu d'une oasis du désert égyptien?

C'est le musée égyptien de San José! Fermé, évidemment, un 4 juillet, mais rien que les jardins valent le détour.

Le musée égyptien de San Jose et ses jardins.Le musée égyptien de San Jose et ses jardins.Le musée égyptien de San Jose et ses jardins.
Le musée égyptien de San Jose et ses jardins.Le musée égyptien de San Jose et ses jardins.Le musée égyptien de San Jose et ses jardins.
Le musée égyptien de San Jose et ses jardins.Le musée égyptien de San Jose et ses jardins.Le musée égyptien de San Jose et ses jardins.

Le musée égyptien de San Jose et ses jardins.

Et le soir, bien sûr, feu d'artifice à Mountain View après 1h30 de concert de l'orchestre symphonique de San Francisco. L'orchestre accompagnant également le feu d'artifice, nous avons eu le droit à des explosions au son de thème de Star Wars... le pied, quoi!

Non, JP, je n'ai pas de captation (parce que j'avais mieux à faire) mais... il y en , il ne manque plus que l'odeur de poudre.

L'amphithéâtre de Shoreline prêt pour l'occasion.

L'amphithéâtre de Shoreline prêt pour l'occasion.

Voir les commentaires

Rédigé par Lucie

Publié le 27 Juin 2013

L'Asian Art Museum, comme son nom l'indique, est le musée des arts asiatiques de San Francisco. Étant donné son ouverture sur le Pacifique, la région de la baie est depuis la fin du XIXe siècle une source d'emploi, et donc une destination d'immigration, pour de nombreuses populations asiatiques, en particulier les Chinois et les Japonais. L'héritage culturel des groupes qui se sont installés est particulièrement valorisé et ce musée a donc une importance particulière.

Il se situe dans un grand bâtiment de style classique dans le quartier de l'opéra, de la mairie et du congrès de l'état de Californie. Situation privilégiée, donc, pour le plus grand musée d'arts asiatiques du continent américain.

Le musée, en face de la mairie/congrès de Californie.Le musée, en face de la mairie/congrès de Californie.

Le musée, en face de la mairie/congrès de Californie.

C'est dans ce musée que j'ai vu la magnifique exposition sur l'armée d'argile du Premier empereur (racontée ici). Le reste de la collection est plutôt inégal.

Je vais vous laisser juger par vous même d'après photos, mais je trouve qu'autant leur collection chinoise est absolument magnifique, autant le reste est plutôt décevant.

La salle consacrée aux batiks indonésiens expose quelques modèles et montre une vidéo expliquant les différents moyens de porter un batik, mais il n'y a même rien sur les méthodes d'impression! Quand on pense à l'influence qu'elles ont eu sur les textiles occidentaux aux XIXe et XXe siècles, c'est quand même fort! (C'est le mémoire de trad qui parle en moi...)

Les pièces en provenance du Viêt Nam, Laos, Cambodge, Philippines, Pakistan sont quasiment inexistantes, les objets japonais décevants de même que les articles en provenance d'Inde. Il ne reste donc pas grand chose...

Une série de pièces est consacrée aux différents types de bouddhisme et à l'évolution du bouddhisme à travers les siècles et les pays, ce qui était particulièrement intéressant.

Bon, je ne vais pas faire la difficile, j'ai tout de même beaucoup aimé ce musée, en particulier du fait de cette exposition absolument superbe. Si vous allez à San Francisco, donc, en plus de porter une fleur dans les cheveux, vous pouvez également visiter ce musée!

Les salles chinoises : un nécessaire à calligraphie, des oreillers, diverses urnes, un arbre à argent, un couple de gardiens... Magnifique.Les salles chinoises : un nécessaire à calligraphie, des oreillers, diverses urnes, un arbre à argent, un couple de gardiens... Magnifique.Les salles chinoises : un nécessaire à calligraphie, des oreillers, diverses urnes, un arbre à argent, un couple de gardiens... Magnifique.
Les salles chinoises : un nécessaire à calligraphie, des oreillers, diverses urnes, un arbre à argent, un couple de gardiens... Magnifique.Les salles chinoises : un nécessaire à calligraphie, des oreillers, diverses urnes, un arbre à argent, un couple de gardiens... Magnifique.
Les salles chinoises : un nécessaire à calligraphie, des oreillers, diverses urnes, un arbre à argent, un couple de gardiens... Magnifique.Les salles chinoises : un nécessaire à calligraphie, des oreillers, diverses urnes, un arbre à argent, un couple de gardiens... Magnifique.Les salles chinoises : un nécessaire à calligraphie, des oreillers, diverses urnes, un arbre à argent, un couple de gardiens... Magnifique.
Les salles chinoises : un nécessaire à calligraphie, des oreillers, diverses urnes, un arbre à argent, un couple de gardiens... Magnifique.Les salles chinoises : un nécessaire à calligraphie, des oreillers, diverses urnes, un arbre à argent, un couple de gardiens... Magnifique.

Les salles chinoises : un nécessaire à calligraphie, des oreillers, diverses urnes, un arbre à argent, un couple de gardiens... Magnifique.

Et le reste : la déesse Simhavaktra Dakini, des armes et marionnettes indonésiennes, un casque de soldat sikh, Ganesh pour recevoir les donations au musée, un trône birman (sobre, hein?)Et le reste : la déesse Simhavaktra Dakini, des armes et marionnettes indonésiennes, un casque de soldat sikh, Ganesh pour recevoir les donations au musée, un trône birman (sobre, hein?)Et le reste : la déesse Simhavaktra Dakini, des armes et marionnettes indonésiennes, un casque de soldat sikh, Ganesh pour recevoir les donations au musée, un trône birman (sobre, hein?)
Et le reste : la déesse Simhavaktra Dakini, des armes et marionnettes indonésiennes, un casque de soldat sikh, Ganesh pour recevoir les donations au musée, un trône birman (sobre, hein?)Et le reste : la déesse Simhavaktra Dakini, des armes et marionnettes indonésiennes, un casque de soldat sikh, Ganesh pour recevoir les donations au musée, un trône birman (sobre, hein?)
Et le reste : la déesse Simhavaktra Dakini, des armes et marionnettes indonésiennes, un casque de soldat sikh, Ganesh pour recevoir les donations au musée, un trône birman (sobre, hein?)Et le reste : la déesse Simhavaktra Dakini, des armes et marionnettes indonésiennes, un casque de soldat sikh, Ganesh pour recevoir les donations au musée, un trône birman (sobre, hein?)

Et le reste : la déesse Simhavaktra Dakini, des armes et marionnettes indonésiennes, un casque de soldat sikh, Ganesh pour recevoir les donations au musée, un trône birman (sobre, hein?)

Voir les commentaires

Rédigé par Lucie

Publié le 12 Mai 2013

Vous l'aurez compris, les miscellanées s'attachent à ces petits riens indéfinissables, qui n'entrent dans aucune catégorie. Au printemps, on retrouvera donc Pâques et des éléments de ma nouvelle ville, Moutain View.

Miscellanées de printempsMiscellanées de printempsMiscellanées de printemps
Miscellanées de printempsMiscellanées de printempsMiscellanées de printemps
Miscellanées de printempsMiscellanées de printempsMiscellanées de printemps
En bonus :  Cotton qui se met à la margarita, un quartier de Mountain View qui prend le tabac très au sérieux et un panneau qui ne donne pas envie de se baigner.En bonus :  Cotton qui se met à la margarita, un quartier de Mountain View qui prend le tabac très au sérieux et un panneau qui ne donne pas envie de se baigner.En bonus :  Cotton qui se met à la margarita, un quartier de Mountain View qui prend le tabac très au sérieux et un panneau qui ne donne pas envie de se baigner.

En bonus : Cotton qui se met à la margarita, un quartier de Mountain View qui prend le tabac très au sérieux et un panneau qui ne donne pas envie de se baigner.

Voir les commentaires

Publié le 12 Mai 2013

Des copies de certains des 140 chariots et presque 700 chevaux découverts dans les tombes, exposées au Asian Art Museum de San Francisco.
Des copies de certains des 140 chariots et presque 700 chevaux découverts dans les tombes, exposées au Asian Art Museum de San Francisco.Des copies de certains des 140 chariots et presque 700 chevaux découverts dans les tombes, exposées au Asian Art Museum de San Francisco.

Des copies de certains des 140 chariots et presque 700 chevaux découverts dans les tombes, exposées au Asian Art Museum de San Francisco.

Au Asian Arts Museum de San Francisco se tient en ce moment l'exposition Terracotta Warriors. La même expo, ou une similaire, était passée à Paris et je l'avais ratée. Donc cette fois-ci, pas question! Et ça en valait vraiment la peine, l'exposition est absolument géniale. Non seulement les guerriers sont magnifiques, mais en plus j'ai appris plein de choses sur l'histoire de la Chine. Il fallait donc que je fasse un article pour vous en faire profiter un peu...

Avant de commencer, je dois préciser qu'un petit malin avait trouvé intelligent de faire découvrir l'exposition aux visiteurs dans le sens inverse à celui prévu par le conservateur de l'exposition... Nous avons donc découvert les guerriers avant le contexte et explications historiques! Donc pour vous, je vais remettre tout ça l'ordre.

En 1974, à Xi'an, capitale de la province de Shaanxi, a été découvert, ou plutôt redécouvert, le mausolée du premier empereur de Chine, Qin Shi Huang. Tout le monde savait à peu près que le mausolée se situait à cet endroit, mais la tombe n'avait jamais été ouverte auparavant. En creusant des trous, des paysans locaux ont découverts des morceaux de poteries, quasi-semblables et ressemblant à des parties de corps humains. Des recherches et des fouilles furent lancées, et c'est un vrai village qui a été découvert. Pendant les trente ans qu'a duré la construction du mausolée, ce sont plusieurs chambres qui ont été créées pour les soldats debout, mais aussi pour les chevaux et les chariots. Le mausolée comprend également de quoi nourrir et divertir l'empereur après son passage dans l'au-delà, y compris des musiciens et acrobates, un restaurant et un zoo!

Les animaux de bronze du zoo, accompagnés d'une cloche, d'un brûle-encens et d'armes. La troisième lame est en bronze chromé, ce qui explique son excellent état après plus de 2000 ans sous la terre.
Les animaux de bronze du zoo, accompagnés d'une cloche, d'un brûle-encens et d'armes. La troisième lame est en bronze chromé, ce qui explique son excellent état après plus de 2000 ans sous la terre.Les animaux de bronze du zoo, accompagnés d'une cloche, d'un brûle-encens et d'armes. La troisième lame est en bronze chromé, ce qui explique son excellent état après plus de 2000 ans sous la terre.
Les animaux de bronze du zoo, accompagnés d'une cloche, d'un brûle-encens et d'armes. La troisième lame est en bronze chromé, ce qui explique son excellent état après plus de 2000 ans sous la terre.Les animaux de bronze du zoo, accompagnés d'une cloche, d'un brûle-encens et d'armes. La troisième lame est en bronze chromé, ce qui explique son excellent état après plus de 2000 ans sous la terre.Les animaux de bronze du zoo, accompagnés d'une cloche, d'un brûle-encens et d'armes. La troisième lame est en bronze chromé, ce qui explique son excellent état après plus de 2000 ans sous la terre.
Les animaux de bronze du zoo, accompagnés d'une cloche, d'un brûle-encens et d'armes. La troisième lame est en bronze chromé, ce qui explique son excellent état après plus de 2000 ans sous la terre.Les animaux de bronze du zoo, accompagnés d'une cloche, d'un brûle-encens et d'armes. La troisième lame est en bronze chromé, ce qui explique son excellent état après plus de 2000 ans sous la terre.Les animaux de bronze du zoo, accompagnés d'une cloche, d'un brûle-encens et d'armes. La troisième lame est en bronze chromé, ce qui explique son excellent état après plus de 2000 ans sous la terre.

Les animaux de bronze du zoo, accompagnés d'une cloche, d'un brûle-encens et d'armes. La troisième lame est en bronze chromé, ce qui explique son excellent état après plus de 2000 ans sous la terre.

L'exposition comprenait également, dans la deuxième salle, des objets sacrés ou traditionnels de l'époque du premier empereur, soit 250-200 avec JC, ou de celle d'avant, la guerre entre les différents états (et qui a duré 200 ans, la France et l'Angleterre font pâle figure à côté).

C'est probablement dans cette partie que j'en ai le plus appris.

Qin Shi Huang est devenu roi de l'état (ou royaume) de Qin alors qu'il n'était encore qu'adolescent. Il avait pour ambition de réunir les six états existants, qui étaient en guerre quasi-permanente depuis plus de deux cent ans. Et c'est donc ce qu'il a fait! Il a non seulement conquis les cinq autres états, mais il ensuite élargi les frontières de son nouveau royaume au nord, à l'ouest et à l'est. A sa mort, son royaume avait quasiment les frontières de la Chine actuelle. Non content de ses conquêtes, il a entrepris d'unifier son nouveau territoire : il a créé une monnaie unique, unifié les unités de mesure, la largeur des routes et des essieux des chariots, ainsi que l'écriture. Certaines de ces mesures sont restées en vigueur jusqu'en 1911.

Il n'est donc pas étonnant que beaucoup le considèrent comme le père de la Chine actuelle. De nombreux spécialistes estiment même que le nom du pays vient du nom de son état et de sa dystanie, Qin, prononcé "tchin".

Divers récipients rituels, utilisés pour préparer de la nourriture servant d'offrande. Les récipients sont assortis, la taille de l'assortiment étant déterminée par la position sociale. La céramique est arrivée plus tard et était réservée aux plus modestes. Et une petite boucle de ceinture pour le plaisir!Divers récipients rituels, utilisés pour préparer de la nourriture servant d'offrande. Les récipients sont assortis, la taille de l'assortiment étant déterminée par la position sociale. La céramique est arrivée plus tard et était réservée aux plus modestes. Et une petite boucle de ceinture pour le plaisir!
Divers récipients rituels, utilisés pour préparer de la nourriture servant d'offrande. Les récipients sont assortis, la taille de l'assortiment étant déterminée par la position sociale. La céramique est arrivée plus tard et était réservée aux plus modestes. Et une petite boucle de ceinture pour le plaisir!Divers récipients rituels, utilisés pour préparer de la nourriture servant d'offrande. Les récipients sont assortis, la taille de l'assortiment étant déterminée par la position sociale. La céramique est arrivée plus tard et était réservée aux plus modestes. Et une petite boucle de ceinture pour le plaisir!Divers récipients rituels, utilisés pour préparer de la nourriture servant d'offrande. Les récipients sont assortis, la taille de l'assortiment étant déterminée par la position sociale. La céramique est arrivée plus tard et était réservée aux plus modestes. Et une petite boucle de ceinture pour le plaisir!

Divers récipients rituels, utilisés pour préparer de la nourriture servant d'offrande. Les récipients sont assortis, la taille de l'assortiment étant déterminée par la position sociale. La céramique est arrivée plus tard et était réservée aux plus modestes. Et une petite boucle de ceinture pour le plaisir!

Les cloches avaient également un rôle rituel et religieux. La dernière est incrustée d'or et d'argent.Les cloches avaient également un rôle rituel et religieux. La dernière est incrustée d'or et d'argent.Les cloches avaient également un rôle rituel et religieux. La dernière est incrustée d'or et d'argent.

Les cloches avaient également un rôle rituel et religieux. La dernière est incrustée d'or et d'argent.

Uniformisation de l'écriture, des monnaies, des unités de mesure. Le grand récipient, destiné à transporter du vin ou de l'huile, porte les unités de mesures successives gravées (en blanc). En deuxième place, l'une des plus belles pièces de l'exposition : en 221 avant JC, l'empereur confie à ses ministres la mission de voyager dans le royaume munis de cette plaque de bronze portant ses ordres et d'unifier les unités de mesure. C'est également dans cette plaque qu'il se déclare empereur.Uniformisation de l'écriture, des monnaies, des unités de mesure. Le grand récipient, destiné à transporter du vin ou de l'huile, porte les unités de mesures successives gravées (en blanc). En deuxième place, l'une des plus belles pièces de l'exposition : en 221 avant JC, l'empereur confie à ses ministres la mission de voyager dans le royaume munis de cette plaque de bronze portant ses ordres et d'unifier les unités de mesure. C'est également dans cette plaque qu'il se déclare empereur.
Uniformisation de l'écriture, des monnaies, des unités de mesure. Le grand récipient, destiné à transporter du vin ou de l'huile, porte les unités de mesures successives gravées (en blanc). En deuxième place, l'une des plus belles pièces de l'exposition : en 221 avant JC, l'empereur confie à ses ministres la mission de voyager dans le royaume munis de cette plaque de bronze portant ses ordres et d'unifier les unités de mesure. C'est également dans cette plaque qu'il se déclare empereur.Uniformisation de l'écriture, des monnaies, des unités de mesure. Le grand récipient, destiné à transporter du vin ou de l'huile, porte les unités de mesures successives gravées (en blanc). En deuxième place, l'une des plus belles pièces de l'exposition : en 221 avant JC, l'empereur confie à ses ministres la mission de voyager dans le royaume munis de cette plaque de bronze portant ses ordres et d'unifier les unités de mesure. C'est également dans cette plaque qu'il se déclare empereur.Uniformisation de l'écriture, des monnaies, des unités de mesure. Le grand récipient, destiné à transporter du vin ou de l'huile, porte les unités de mesures successives gravées (en blanc). En deuxième place, l'une des plus belles pièces de l'exposition : en 221 avant JC, l'empereur confie à ses ministres la mission de voyager dans le royaume munis de cette plaque de bronze portant ses ordres et d'unifier les unités de mesure. C'est également dans cette plaque qu'il se déclare empereur.

Uniformisation de l'écriture, des monnaies, des unités de mesure. Le grand récipient, destiné à transporter du vin ou de l'huile, porte les unités de mesures successives gravées (en blanc). En deuxième place, l'une des plus belles pièces de l'exposition : en 221 avant JC, l'empereur confie à ses ministres la mission de voyager dans le royaume munis de cette plaque de bronze portant ses ordres et d'unifier les unités de mesure. C'est également dans cette plaque qu'il se déclare empereur.

Enfin, les guerriers...

Il était coutumier, dans les états de l'ancienne Chine, entre le XVIIe et le XIe siècles avant JC, de tuer (décapiter) et enterrer des proches ou serviteurs d'un défunt. La coutume s'est prolongée dans le royaume de Qin. Cependant, si des squelettes ont été trouvés dans le mausolée du premier empereur, des serviteurs, esclaves, architectes du mausolée, la présence des soldats de terre laisse aussi à penser que, comme dans d'autres royaumes de l'époque, des statues viennent remplacer les sacrifices humains.

Les guerriers et les chevaux présents étaient juste magnifiques. Evidemment, les 7000 et quelques découverts n'étaient pas là, mais la douzaine de guerriers choisis étaient en excellent état. L'un d'eux, l'archer agenouillé, présentait encore des traces de peinture, après plus de 2000 ans passés ensevelis.

Un général, un archer agenouillé, sur lequel on peut encore voir quelques traces de peinture (du vert sur l'écharpe, du rouge sur l'armure). Un cheval, un archer debout, un cavalier, la disposition de la plus grande des tombes, le général et l'archer avec leurs couleurs originales.
Un général, un archer agenouillé, sur lequel on peut encore voir quelques traces de peinture (du vert sur l'écharpe, du rouge sur l'armure). Un cheval, un archer debout, un cavalier, la disposition de la plus grande des tombes, le général et l'archer avec leurs couleurs originales.Un général, un archer agenouillé, sur lequel on peut encore voir quelques traces de peinture (du vert sur l'écharpe, du rouge sur l'armure). Un cheval, un archer debout, un cavalier, la disposition de la plus grande des tombes, le général et l'archer avec leurs couleurs originales.
Un général, un archer agenouillé, sur lequel on peut encore voir quelques traces de peinture (du vert sur l'écharpe, du rouge sur l'armure). Un cheval, un archer debout, un cavalier, la disposition de la plus grande des tombes, le général et l'archer avec leurs couleurs originales.Un général, un archer agenouillé, sur lequel on peut encore voir quelques traces de peinture (du vert sur l'écharpe, du rouge sur l'armure). Un cheval, un archer debout, un cavalier, la disposition de la plus grande des tombes, le général et l'archer avec leurs couleurs originales.Un général, un archer agenouillé, sur lequel on peut encore voir quelques traces de peinture (du vert sur l'écharpe, du rouge sur l'armure). Un cheval, un archer debout, un cavalier, la disposition de la plus grande des tombes, le général et l'archer avec leurs couleurs originales.
Un général, un archer agenouillé, sur lequel on peut encore voir quelques traces de peinture (du vert sur l'écharpe, du rouge sur l'armure). Un cheval, un archer debout, un cavalier, la disposition de la plus grande des tombes, le général et l'archer avec leurs couleurs originales.Un général, un archer agenouillé, sur lequel on peut encore voir quelques traces de peinture (du vert sur l'écharpe, du rouge sur l'armure). Un cheval, un archer debout, un cavalier, la disposition de la plus grande des tombes, le général et l'archer avec leurs couleurs originales.Un général, un archer agenouillé, sur lequel on peut encore voir quelques traces de peinture (du vert sur l'écharpe, du rouge sur l'armure). Un cheval, un archer debout, un cavalier, la disposition de la plus grande des tombes, le général et l'archer avec leurs couleurs originales.

Un général, un archer agenouillé, sur lequel on peut encore voir quelques traces de peinture (du vert sur l'écharpe, du rouge sur l'armure). Un cheval, un archer debout, un cavalier, la disposition de la plus grande des tombes, le général et l'archer avec leurs couleurs originales.

Pour conclure, donc, une magnifique exposition, malgré les erreurs de parcours! Et l'archer agenouillé trône maintenant sur ma commode...

Un peu de culture

Voir les commentaires

Rédigé par Lucie